Horloge Jaz L'heure couleur
Quelques exemplaires d'horloges et de réveils Jaz

Jaz est une marque horlogère française.

Elle a été fondée à Paris en 1919 par Ivan Benel et Louis Gustave Brandt sous le nom de Compagnie Industrielle de Mécanique Horlogère (**)

De nos jours, le site Jaz de Wintzenheim (68) existe toujours et reste un point de repère dans le village. On y voit encore un panneau Jaz Quartz sur les deux présents à l’époque. Une direction ou une localisation est souvent accompagnée de Jaz ou SAP lorsqu’elle se situe dans son périmètre.Il habite où ? Ou se trouve ce commerce ? Vers Jaz, derrière Jaz, derrière la SAP..

De Jaz, je n’ai connu que La SAP (Société Alsacienne de Précision) à Wintzenheim(68). Ma famille, et principalement l’une de mes tantes,  habitait juste à côté du site (deux ou trois maisons plus haut sur la carte postale de l’usine Jaz). Certains y ont même travaillé, les documents de travail sont présentés, en partie dans la rubrique “Documents et objets publicitaires” .
Quant à moi je passais devant, en vélo ou en bus, pour aller les voir ou me rendre à Colmar.
Toute une histoire qui malheureusement se termina en 1990, date de fermeture du site de la SAP.

Voir la rubrique “La SAP, ancienne usine Jaz de Wintzenheim” pour quelques photos du site et une vue de nos jours.

Une photo de chez nous vers 1986. On voit, au-dessus de la télévision 📺 Philips, une SACLIC noir.

Dans la cuisine, une LORIC verte (cadeau de mariage fait à mes parents en 1977) trônait au dessus du banc de coin.

Réveil Jaz SAPIC (1951-1961)
Le réveil Jaz SAPIC
L'horloge de comptoir Jaz CHIFFRIC (1971-1976) vous donne l'heure.

Histoire de la marque Jaz

Les premiers modèles de réveils, puis d’horloges n’avaient pas encore le Jaseur (Boréal), seul le nom Jaz apparaissait. Ce sont les plus anciens et datent d’avant 1942.

Puis à partir de 1942, on retrouve le nom de le marque Jaz surmonté du jaseur boréal (oiseau migrateur de la taille d’un étourneau) dans sa première version (aussi appelée “queue basse”).

A partir de 1967, le logotype fût stylisé et mis à jour avec un nouveau jaseur  (aussi appelée queue haute).

Basé sur le texte complet de Paul NICOLAS (VP) présent en préface du catalogue Jaz 1966-1967
Le texte original et la chronologie font deux pages. Ci-dessous, un résumé.

C’est un longue et belle histoire que celle qu’en remontant le cours du temps, vous allez lire. Pour commencer : prenons cette belle année de 1965. Jaz est devenu, dans la production champion dans la fabrication et la vente de son horlogerie à transistor et à balancier moteur.

Le groupe français Jaz, reposant solidement, au centre de ses ramifications internationales, sur ces usines de Wintzenheim, de Nanterre et d’Haïderabad, en liaison étroite avec l’usine amie de Marseille, s’affirme aujourd’hui comme le plus ancien et en même temps le plus jeune dans l’univers horloger : les créations que nous avons l’honneur de vous présenter ici en sont un nouveau témoignage. Paul NICOLAS

 Horloge Jaz Histoire de Jaz Paul Nicolas

 

1767 : Au temps de Louis XV le Bien-Aimé, dans un village de Beaucourt (aujourd’hui Territoire de Belfort) Frédéric Japy, 18 ans, ouvre un atelier de fabrication mécanique et va par la suite concevoir et construire ses machines horlogère (…)

1773 : Frédéric Japy fabrique les premières horloges Japy (cette production va se poursuivre jusqu’en 1954, pour se continuer dans les usines du groupe Jaz (…)

1795 :  Beaucourt produit 1000 a 1200 mouvements produits par décade , Frédéric Japy doit quitter la France pour la Russie (…)

1867 : Centenaire de l’horlogerie Japy , 5500 ouvriers, 42.000 m² d’ateliers (…)

1919 : Jaz est crée à Puteaux (Seine) avec un capital initial de 600 000 F, élevé la même année à 1 800 000 F. et porte le nom de CIMH (Compagnie Industrielle de Mécanique Horlogère) (…)

1920 : Le capital de C.I.M.H est porté à 3 000 000 F (…)

1921 : Le premier réveil Jaz nait : C’est le Classic en calibre D révolutionnaire par sa sonnerie “cristalline” sur la cloche arrière et son arrêt de sonnerie sur le dessus de la boite. 10 000 Jaz sont vendus cette année.

1925 : 500 000 pièces sont vendues cette année (…)

1928 : Apparition du petit calibre E (…)

1929 : 786 000 pièces sont vendues (…)

1935 : Le calibre J est sorti (…)

1941 : Apparition de la silhouette du jaseur boréal (…)

1948 : L’action Jaz est introduite à la bourse de Paris (…)

1954 : L’horlogerie Japy intègre le groupe Jaz. La fabrication des Japy quitte Beaucourt pour Puteaux. Installation de la SAP de Wintzenheim sur un terrain de 39 000m² (…)

1955 : Création du calibre U (…)

1958 : Chiffre d’affaires Jaz : 2 100 910 000 F, obtention de la licence ATO pour la France (…)

1959 : Chiffre d’affaires Jaz : 22 472 000 NF (…)

 1961 : Sorti des calibres AN et BN.  SAP Wintzenheim s’agrandit (…)

1962 : Sorti du calibre AX. SAP Wintzenheim s’agrandit encore une fois (…)

1963 : Naissance du Jazistor, réveil à transistor 100% électrique. Expropriation de l’usine-mère de Puteaux (…)

1964 : Encore des agrandissements à la SAP de Wintzenheim : Le chiffre d’affaires est désormais de 43 442 000 F (…)

1965 : Le réveil électrique fait un bon en avant dans les ventes. +35% de vente vs l’année 1964 et à un chiffre d’affaire de 48 282 000 F (…)

puis Jaz poursuivit son évolution jusque dans les années 80.

1990 : Fermeture du site de Wintzenheim 😢

2016 : Jaz revient avec une collection de montre à découvrir sur  jazwatch.com

Autres catégories disponibles

Horloge Jaz TORTIC (1963-1967)
🕰️ Les Horloges
Réveil Jaz DELLIC (1943)
⏰ Les Réveils
Montre mécanique Jaz, année 75
⌚ Jaz, c'est aussi des montres
La SAP, ancienne usine Jaz de Wintzenheim
Photo de la friche de l'ancienne usine Jaz/SAP